Lost Forest

Forum rpg fantastique [Hentai/Yaoi/Yuri]
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contexte actuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sinniel
Admin
Admin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Contexte actuel   Lun 3 Mar - 21:42




Contexte actuel

An 450
 
Journal de bord du commandant Anderson
 
XXX
 
Suite aux ordres de la princesse, notre groupe est entré dans la forêt afin d’y retrouver le prince disparu, ainsi que l’enfant qu’il a emporté avec lui lorsque le dieu de cet endroit a pris possession de son corps. Cela va bientôt faire 35 ans que ces deux jeunes gens ont disparus si brusquement et soudainement qu’il avait été impossible à l’époque de les arrêter, 35 ans que, chaque année, la princesse de notre royaume envoyait des hommes dans ce labyrinthe végétal qui recouvrait l'est pour tenter de les retrouver, en vain jusqu’alors, et les tensions entre notre peuple et celui des vampires étaient loin d’être apaisées, même si nous faisions front commun contre les monstres qui se sont étrangement multipliés depuis plus d’une vingtaine d’années.
Je regardais la dizaine d’hommes sous mon commandement qui étaient en train de préparer notre camp pour la nuit. La plupart de ses hommes venaient à peine d’entrer dans la vingtaine et ne connaissaient pas les visages des disparus, et à vrai dire, ils ne s'en souciaient guère. Tout ce qui les intéressait, c'était la forte récompense qui les attendait si jamais nous réussissions, par je ne sais quel miracle, à les retrouver et à les ramener dans notre belle capitale. Deux hommes pourtant, ayant le même âge que moi, connaissaient qui nous recherchions, tout comme moi. Nous avions 15 ans lorsque ceci est arrivé, mais personnellement je me souviens encore des traits de leur visage, même si je me doutais que la magie ait du affecter de manière significative leurs corps. Je ne pouvais m’empêcher d’être inquiet depuis tout ce temps pour eux, même si le fait que personne ne soit revenu des précédentes missions devait vouloir dire qu’ils se portaient assez bien pour tuer ceux qui venaient les ramener, sous l’influence de cet ancien dieu qui semblait et semble encore bien décidé à les garder avec lui.
 
Le camp était enfin prêt, et j’envoyai deux personnes pour aller chercher du bois mort afin d’entretenir le feu, alors qu’un autre s’occupait de la cuisine collective. Un peu plus tard, nous entendîmes tous un cri dans les fourrés situés non loin du campement. Branle-bas de combat, en un clin d’œil nous fûmes debout, nos armes en main, alors qu’arrivaient enfin ceux que j’avais envoyé chercher du bois. Si l’un d’eux portait un fagot de branches assez important, l’autre lui avait sur l’épaule un corps frêle qui se débattait dans tous les sens en criant de le laisser partir, ce à quoi l’autre faisait la sourde oreille avant de le balancer à mes pieds en m’expliquant que cet adolescent de 17-18 ans était en train de nous espionner et qu’ils l’avaient donc attrapé en revenant de leur corvée de bois. J’hochai la tête et les félicitai du regard avant de baisser les yeux pour observer ledit espion. Assez fin, la peau pâle et les cheveux aussi noirs que l’ébène, il était habillé par des vêtements sales et déchirés qui laissaient voir bleus et écorchures sur le corps de leur propriétaire. Il s'était recroquevillé sur le sol, tremblant. Je m’accroupis à sa hauteur, tentant de le rassurer, me demandant qui il était et ce qu’il avait vécu pour être dans cet état. Ce n'était pas un des elfes qui habitaient dans les bois mais bel et bien un humain, ce qui me surprenait grandement.
Alors que je touchais son épaule, le faisant sursauter, je ne pus que remarquer alors les bandages qui lui recouvraient les yeux. Un mauvais pressentiment m'étreignit alors qu’une image s’imposait à mon esprit. Non… Forçant l’adolescent à se redresser et à me faire face, j’observais avec plus d’attention ses traits, malgré le fait qu’il se soit remis à se débattre, alors que mon corps se refroidissait devant l’évidence.

 
"Sinn' ?"
 
Il se figea soudain, plus pâle, alors que je serrai plus fortement ses poignets. Il n’avait grandis que de quelques années, 8 à tout casser, alors que 35 ans s’étaient écoulés… La magie est vraiment effrayante.
Face à moi, Sinniel recommençait à se débattre désespérément afin de s’échapper. J’haussai un sourcil. Pourquoi diable refusait-t-il d’utiliser sa magie contre nous ? Après tout, à 10 ans, il arrivait facilement à repousser une dizaine de gaillards solidement bâtis en levant juste la main et en marmonnant des paroles étranges. Je jetai un rapide coup d’œil à l’un des plus âgé du groupe qui hocha la tête, sortit une fiole et força l’adolescent à la boire en essayant d’éviter de lui faire mal. Ce dernier tenta bien de le repousser, effrayé et en pleurs, mais il finit par avaler le liquide et s’effondra dans mes bras. Efficace cette potion de sommeil, et au moins il ne tentera plus de s’enfuir. J'ordonnai alors à l'un des hommes présents d'emmener le désormais drogué à ma tente, et de faire en sorte qu'il ne puisse pas s'enfuir, avant de passer au problème du tour de garde. Quelque chose me disait qu'on ne nous laisserait pas si facilement ramener le jeune homme. La nuit risquait d'être longue.
 
Elle le fut. Au petit jour, aucun de nous n'avait réussi à dormir ne serait-ce qu'une minute. Et pour couronner le tout, Sinniel s'était réveillé et avait une nouvelle fois tenté de s'enfuir peu avant l'aube. Je ne comprends pas pourquoi il nous fuyait ainsi ni pourquoi il refusait d'utiliser sa magie. Afin de le surveiller, je l'installai devant moi sur ma monture qui supporte notre poids sans broncher, avant de donner le signal du départ et de m'enfoncer plus profondément dans la forêt avec mon équipe.
Pourtant, au moment où je m'y attendais le moins, mon « prisonnier » pris les rênes de ma monture et fit ruer mon cheval après avoir hurlé quelque chose dans une langue que je ne connaissais pas. Alors que je tombai à terre en maudissant ce fichu gamin dans ma barbe, je remarquai du coin de l'œil qu'un de mes hommes avait encoché une flèche et visait le fuyard. Avant que je n'ai pu dire quoi que ce soit, le trait partit en sifflant avant de se ficher dans l'épaule de l'adolescent qui se mit à hurler de douleur. Je le vis chuter de la croupe de l'animal, incapable de tenir. Il n'eut pas le temps de toucher le sol que des bras le prirent et le serrèrent contre leur propriétaire. Je ne pus m'empêcher de trembler devant les yeux brûlants de haine du nouvel arrivant qui nous toisait avec la furieuse envie de nous écharper sur place alors qu'il resserrait sa prise sur le corps de Sinniel, qui s'était de toute évidence évanouis. Le Maître du Jeu venait d'entrer en scène.
 
Lui non plus n'a pas vieillit comme nous, mais il n'a plus rien du jeune garçon que je connaissais autrefois. Ses yeux, devenus rouges, nous promettent mille enfers tandis que la magie s'échappe de son corps, formant un voile d'une noirceur infinie alors qu'il se redresse, tenant toujours l'autre garçon dans ses bras. Et comme si cela ne suffisait pas pour tous nous faire frissonner, il s'adresse à nous d'une voix qui semblait venir des tréfonds de la terre:

 
« Humains... Vous venez d'annoncer votre perte. »
 
Nous avons fuit aussi vite que le pouvaient nos jambes après avoir vu que l'ancien prince n'était pas venu seul, loin de là. Une véritable armée de créatures le suivait, aussi furieuses que leur maître qui avait rapidement soigné le blessé grâce à sa magie. La moitié de notre groupe fut décimé. Ces fous croyaient pouvoir tenir tête à tout ce beau monde. Le reste, devant le premier mort, avait été par la suite plus enclin à nous suivre en sprintant afin d'éviter les foudres du maître des lieux. Au final, nous ne sommes que trois à avoir réussi à revenir vivant à la capitale. J'ai remis un rapport à la princesse, par le biais de son messager, lui expliquant tout ce qui s'était passé.
Je suis navré d'avoir échoué sur cette mission , mais je crois bien que de toute manière, il est désormais impossible de ramener ces enfants parmi nous...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contexte actuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte Actuel
» What's up ? — Éclaircissements et autres petits détails.
» Contexte actuel
» PLAN AMERICAIN POUR HAITI,TRES ACTUEL
» Que pensez-vous de notre design actuel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Forest :: Gestion et Administration :: Réglement et contexte-
Sauter vers: